September 30, 2020

:

  • Premières images pour le spectrographe NIRPS

    Le spectrographe de NIRPS, dont la conception est chapeautée par une équipe de l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM), du Centre d’optique photonique et laser (COPL) et de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), en association avec des ingénieurs de l’Institut Herzberg d’astrophysique du CNRC, a obtenu en août ses toutes premières images en laboratoire, à l’Université Laval. C’est une étape importante avant que cet instrument soit installé au télescope de 3,6 m de La Silla au Chili et puisse débuter son étude des exoplanètes.   NIRPS (pour Near InfraRed Planet Searcher) est un spectrographe construit par une collaboration internationale menée par René Doyon, directeur de l’iREx et de l’OMM, et François Bouchy, de l’Observatoire astronomique de l’Université de Genève. Opérant dans le domaine de la lumière infrarouge, il est optimisé pour étudier des exoplanètes de masse similaire à la Terre autour d’étoiles froides. Il sera en opération dès 2021 au télescope de 3,6 mètres de La Silla, au Chili, opéré par l’ESO (European Southern Observatory). …

  • De nouveaux mondes dans notre arrière-cour cosmique

    Des citoyens scientifiques, aidés par les installations du NOIRLab et de données prises à l’Observatoire du Mont-Mégantic, ont découvert l’existence de près de 100 naines brunes tout près de notre système solaire. Est-ce que le voisinage du Soleil est aussi bien connu qu’on aime le prétendre ? Nos recensements sont-ils bien complets ou se cache-t-il autre chose dans notre voisinage de la galaxie ? Aujourd’hui, des astronomes rapportent la découverte d’une centaine de nouveaux mondes près de notre Soleil. Ces astres froids sont des objets trop peu massifs pour être des étoiles et sont connus sous l’appellation « naines brunes ». Plusieurs de ces…

  • Feu vert pour SPIRou, chasseur d’exo-Terres

    Neuf mois après avoir capté ses premières images du haut du Maunakea à Hawaii, l’instrument scientifique SPIRou (SpectroPolarimètre InfraRouge) a reçu le feu vert pour débuter sa campagne d’observations scientifiques au télescope Canada-France-Hawaii (TCFH). L’instrument fut livré au TCFH en janvier 2018 et a depuis été soumis à de nombreux tests de performance pour s’assurer qu’il soit en mesure d’atteindre les objectifs scientifiques de l’équipe internationale de SPIRou. L’idée derrière SPIRou L’idée de construire un instrument tel que SPIRou a fait surface en 2010. À ce moment, le télescope spatial Kepler avait déjà entamé sa campagne d’observation et mettait à…

  • Les premières lumières de SPIRou!

    Une étape importante vient d’être franchie pour SPIRou, le nouveau spectropolarimètre du Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH) spécialisé dans la chasse aux exoplanètes. Le 24 avril, vers 19h50 heure de Hawaii, l’instrument a recueilli, pour la première fois, la lumière provenant d’une étoile. Au cours des quelques nuits suivantes, SPIRou a réuni une impressionnante collection de 440 spectres de 24 étoiles, et a démontré par la même occasion quelques-unes de ses capacités uniques. Toute l’équipe d’ingénieurs et de scientifiques français, canadiens, suisses et taïwanais se réjouissent des excellentes performances de l’instrument. Portion d’une image du détecteur de SPIRou lors des observations d’AD…

  • Cher OMM, c’est à ton tour….

    En cette année 2018, l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM) soufflera ses 40 bougies. C’est en avril 1978, durant la nuit du 27 au 28 précisément, très exactement à 9h30 le 27 avril, que les premiers photons ont officiellement « touché » le miroir principal de 1,6 m du télescope Richtey-Chrétien de Mégantic. Cet instant a été immortalisé par une bouteille Magnum « Cordon Rouge » toujours présente au Pavillon des astronomes. C’est surement les yeux rougis par l’émotion, que les pionniers de l’astrophysique au Québec : les professeurs de l’Université de Montréal, et de l’Université Laval, accompagnés des techniciens et de « l’astronome ingénieur », récoltèrent les…

instrumentation

Premières images pour le spectrographe NIRPS

Le spectrographe de NIRPS, dont la conception est chapeautée par une équipe de l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM), du Centre d’optique photonique et laser (COPL) et de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), en association avec des ingénieurs de l’Institut Herzberg d’astrophysique du CNRC, a obtenu en août ses toutes premières images en laboratoire, à l’Université Laval. C’est une étape importante avant que cet instrument soit installé au télescope de 3,6 m de La Silla au Chili et puisse débuter son étude des exoplanètes.   NIRPS (pour Near InfraRed Planet Searcher) est un spectrographe construit par une collaboration internationale menée par René Doyon, directeur de l’iREx et de l’OMM, et François Bouchy, de l’Observatoire astronomique de l’Université de Genève. Opérant dans le domaine de la lumière infrarouge, il est optimisé pour étudier des exoplanètes de masse similaire à la Terre autour d’étoiles froides. Il sera en opération dès 2021 au télescope de 3,6 mètres de La Silla, au Chili, opéré par l’ESO (European Southern Observatory). …

De nouveaux mondes dans notre arrière-cour cosmique

Des citoyens scientifiques, aidés par les installations du NOIRLab et de données prises à l’Observatoire du Mont-Mégantic, ont découvert l’existence de près de 100 naines brunes tout près de notre système solaire. Est-ce que le voisinage du Soleil est aussi bien connu qu’on aime le prétendre ? Nos recensements sont-ils bien complets ou se cache-t-il autre chose dans notre voisinage de la galaxie ? Aujourd’hui, des astronomes rapportent la découverte d’une centaine de nouveaux mondes près de notre Soleil. Ces astres froids sont des objets trop peu massifs pour être des étoiles et sont connus sous l’appellation « naines brunes ». Plusieurs de ces…

Feu vert pour SPIRou, chasseur d’exo-Terres

Neuf mois après avoir capté ses premières images du haut du Maunakea à Hawaii, l’instrument scientifique SPIRou (SpectroPolarimètre InfraRouge) a reçu le feu vert pour débuter sa campagne d’observations scientifiques au télescope Canada-France-Hawaii (TCFH). L’instrument fut livré au TCFH en janvier 2018 et a depuis été soumis à de nombreux tests de performance pour s’assurer qu’il soit en mesure d’atteindre les objectifs scientifiques de l’équipe internationale de SPIRou. L’idée derrière SPIRou L’idée de construire un instrument tel que SPIRou a fait surface en 2010. À ce moment, le télescope spatial Kepler avait déjà entamé sa campagne d’observation et mettait à…

Les premières lumières de SPIRou!

Une étape importante vient d’être franchie pour SPIRou, le nouveau spectropolarimètre du Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH) spécialisé dans la chasse aux exoplanètes. Le 24 avril, vers 19h50 heure de Hawaii, l’instrument a recueilli, pour la première fois, la lumière provenant d’une étoile. Au cours des quelques nuits suivantes, SPIRou a réuni une impressionnante collection de 440 spectres de 24 étoiles, et a démontré par la même occasion quelques-unes de ses capacités uniques. Toute l’équipe d’ingénieurs et de scientifiques français, canadiens, suisses et taïwanais se réjouissent des excellentes performances de l’instrument. Portion d’une image du détecteur de SPIRou lors des observations d’AD…